Conseil #2 pour le temps des fêtes : Mangez !

Suite à mon expérience en clinique, j’ai souvent remarqué ceci : Le principal problème n’est pas ce que l’on mange, mais ce qu’on ne mange pas ! A vouloir un corps plus que parfait, on se prive de plusieurs aliments. On tente toute sorte de régimes. Pourtant les interdits, la privation entrainent l’envie, et un vilain cercle vicieux, un phénomène malsain pour notre santé physique et notre santé mentale.

Pour Noël faites-vous un cadeau qui durera toute l’année, ce serait merveilleux !

Je vous suggère le livre:

photo-10

Mangez! Un livre antirégime, prominceur, progourmandise.

Ce livre vous entrainera sur un chemin différent : apprendre à reconnaître quand vous avez faim et quand vous êtes rassasié ! Une fois ce concept maîtriser, fini les régimes, vous serez en contact avec votre appétit. Vous mangez de tout, guidé par votre appétit.

J’ai faim, je mange. Je n’ai plus faim, j’arrête.

C’est un livre qui se lit facilement. Les auteurs prennent le temps de mettre la table en expliquant les concepts, ajoutent des exemples concrets. Certaines personnalités participent en partageant leurs point de vue sur le sujet. J’aime bien la phrase de Rafaële Germain:«Une calorie consommée dans la joie ne compte pas.» Si on prends le temps de déguster nos repas, si on mange en étant à l’écoute de nos signaux de faim, notre corps nous guidera vers les quantités qui nous conviennent. Mais si on mange par compensation, par frustration, on ne pourra pas réagir à la sensation d’être rassasier, on risque de passer tout droit et d’être «bourrer»

Ça paraît simple, mais il faut parfois un petit coup de pouce.  Ce livre est un bon départ.

Pour aller plus loin et vous aidez à bien acquérir ce concept, vous pouvez aussi consulter l’équipe des nutritionnistes de la clinique de l’auteur ou une nutritionniste de votre région 😉

Étonnant, mais les nutritionnistes ne donnent pas de régimes, mais ça on en reparlera en janvier !

D’ici là il faut profiter de la période des fêtes pour déguster des repas en famille, entre amis.

Détails sur le livre: Mangez: un livre anitrégime, prominceur et progourmandise. Auteur: Guylaine Guévremont Dt.P. et Marie-Claude Lortie, Édition LaPresse, parution 2006. Aussi des mêmes auteurs Manger, un jeu d’enfant, paru en 2008.

Comment entrer dans sa belle robe pour le temps des fêtes ?

Le grand décompte est commencé, le 25 décembre arrivera vite.
Le magasinage, le menu à penser et préparer, les cadeaux, alouette !

Mais comment faire pour être la plus belle ?

Le secret, lorsque vous tenterez de trouver LA robe
sexy,éclatante et mystérieuse,
choisissez LA bonne grandeur !

Simple.

Il n’y a aucun régime, diète ou solution miracle qui vous fera perdre 10-20 livres dans les prochaines semaines. Une perte de poids rapide n’est jamais gagnante,
vous risquez d’y perdre votre santé. Un poids santé, c’est bien plus qu’un chiffre sur la balance, c’est un mode de vie sain, des habitudes qu’on intègre
et qu’on garde pour longtemps.

Pour être la plus belle, portez des vêtements qui vous conviennent.
Je vous prépare d’autres conseils jusqu’au 25 décembre, pour ne rien manquer,
vous pouvez me suivre ici,

Petits fruits et diverticulose.

Évitez-vous les petits fruits lors des diverticules aux intestins ?

Un mythe toujours présent!

 photo-6

J’en parle lors de ma chronique avec Marie-Eve Campeau.

 

Tant qu’il n’y a pas d’inflammation, d’épisode de diverticulite,  il n’est pas nécessaire de restreindre les noix, les grains et le pop corn !

De toutes les études disponibles, il n’y a pas d’évidence qui supporte cette pratique. Dans les faits, augmenter les consommations de fibres dans l’alimentation aurait un effet protecteur, en diminuant les symptômes associés.

Si vous avez eu récemment un épisode de diverticulite, traité avec des antibiotiques et suivi par votre médecin, restez prudent. Ce conseil s’adresse aux gens ayant des diverticuloses sans complication.

Pour faire le point sur ce que vous devriez manger selon votre condition actuelle, pensez à consulter un nutritionniste !

Vous avez aimé ce conseil?
Pour ne rien manquer de mes confidences, cliquez j’aime sur ma page Facebook! ici

source : Nutrition in Clinical Pratice vol.26, No. 2, Avril 2011

Leçon sur le Guide Alimentaire Canadien

Chaque printemps, j’ai droit à ma leçon sur le guide alimentaire canadien, c’est une habitude. Le mois de la nutrition guide bien des professeurs. J’ai 2 enfants au primaire. Elles sont bien fières de partager leurs nouvelles connaissances…


Un matin au déjeuner :

En se sortant ce dont elle avait besoin pour son déjeuner :
-Maman, savais-tu que le beurre de pinottes fait partie du groupe de la viande et des substituts?
-Ah oui !
Elle pose le guide sur la table, ça fera office de napperon pour ce matin, elle met le beurre d’arachide dessus et le pot de nutella juste à côté.
Je lui demande : le nutella, il est dans quel groupe?
-Ben dans aucun, c’est pour ça que j’en mets juste un petit peu !
Elle fait le bilan de son déjeuner : j’ai du pain, du beurre de pinottes, je vais prendre un bon verre de jus d’orange.
Toujours aussi naïvement, je lui demande : est-ce que c’est mieux de prendre un verre de jus ou de manger un fruit ?
-C’est bien mieux de manger un fruit, euuu, je vais prendre une banane pis laisser faire le verre de jus !
Voilà pour la leçon 2013 !
Madame Doré, professeure de 2e année, je vous donne un A pour la leçon !
J’espère que les autres enfants auront retenu que manger des fruits c’est bien mieux que je boire du jus ! Et surtout que le message se rendra jusqu’aux parents.

La première année où mes enfants m’ont fait la leçon,
j’ai eu un drôle de sentiment !

Vous serez étonné, mais j’utilise très peu le guide alimentaire canadien.
C’est un outil général, une base pour tous les Canadiens.
Ce n’est l’outil de travail des nutritionnistes.
En fait, je l’utilise rarement,seulement avec ceux qui n’ont pas eu le privilège d’avoir une Madame Doré comme professeur de 2e année !

En consultation avec une nutritionniste, le point de départ c’est VOUS.
Vos besoins, en fonction de votre histoire personnelle, de votre état de santé,
de votre niveau d’activité physique.
Vos goûts, votre philosophie et votre réalité
Vous avez un problème de cholestérol, des troubles intestinaux ?
Vous souffrez de maladie rénale ou hépatique ?
Vous voulez faire un régime pour perdre du poids
Vous voulez tenter le végétarisme
En rencontrant une nutritionniste, vous aurez l’heure juste.
Quels sont les aliments à privilégier ou à éviter.
Des informations basées sur la science.
Des informations qui feront la différence.
En me rencontrant en clinique, vous aurez un guide personnalité, votre guide !