De l’énergie, version barres ou boules! 

Sur ma page Facebook, j’ai piqué votre curiosité en annonçant que je cuisinais pour une chronique télévisée!

La journaliste m’a demandé des idées pour apprivoiser les légumineuses…. nous avons cuisiné deux recettes ( voir l’émission) voici ma recette de boules d’énergie. Une recette qui évolue, je pense que la version barre pourrait être très populaire.

Et pour tous dire, ici ça se mange même à la cuillère, comme de la pâte à biscuits!

Il faudra :

1 boîte de pois chiche ( 540 ml),  égouttée et rincée.

180 ml ( ¾ tasse) beurre d’arachide

125  ml (1/2 tasse) de sirop d’érable 

7ml  ( 1/2 c soupe) de vanille

500 ml  ( 2 tasses) de gruau

125 ml (1/2 tasse) de brisures de chocolat

Débuter par réduire le gruau en farine, placer le gruau dans votre robot culinaire, mélanger pour réduire votre gruau en farine. L’objectif est de réduire la grosseur des grains de gruau. Réserver dans un bol.

Continuer avec le robot, mélanger les pois chiches, le beurre d’arachide, le sirop d’érable et la vanille. Réduire le tout pour obtenir un mélange onctueux. Il faut être patient, mélanger quelques minutes en prenant soin de racler les côtés du robot à quelques reprises.

Ajouter la purée de pois chiches au gruau, ajouter les brisures de chocolat. Bien mélanger pour ensuite en faire des boules.

Cette recette n’a pas besoin de cuisson, donc faites des boules de la grosseur d’une bouchée.

J’ai aussi essayée de faire des barres, on peut les faire à la main comme les boules. Si votre mélange est trop collant, je vous suggère de passer vos boules dans un mélange d’arachides broyées, ou de gruau.

Pour des barres, on peut aussi tapisser un plat de papier parchemin ( pour permettre de démouler plus facilement), étendre le mélanger, le presser légèrement. Laisser refroidir au frigo environ 30minutes, couper, emballer, déguster.

 

En terminant, je remercie mes collègues qui ont testé les versions préliminaires et m’ont donné des commentaires très positifs! 😉 

Garder au réfrigérateur, durée de conservation environ 1 semaine.

Se congèle bien, vous pouvez ensuite prendre la portion que vous souhaitez.

Si vous prenez de l’avoine certifier sans gluten, les gens avec la maladie coeliaque pourront en profiter.

Pour d’autres idées, suivez moi sur les réseaux sociaux, surtout,sur facebook ici

Je suis nutritionniste membre de l’Ordre des diététistes du Québec, pour connaître mes services je vous invite à suivre ce lien.

Tendance printemps 2015! 

Tout ce qui est en pot de verre, pour ne pas dire en pot Masson aura la cote! 

Avec le thème du mois de la nutrition 2015, Préparez chez vous, apportez avec vous,   voici une idée pour des déjeuners ou des collations qui feront changement de la fameuse barre tendre.

Le gruau en pot, sans cuisson, préparé en soirée, mangé en matinée.

Il y a une multitude d’idées sur Pinterest. En fait, pas vraiment besoin de recette, mais de connaître la base:

Moitié gruau + moitié liquide + plein de saveur à notre goût.

Vous pouvez ainsi personnaliser votre version: Utilisez des flocons d’avoine, mais d’autres céréales, les flocons de sarrasin ou de quinoa, ajoutez des graines: lin, chia, chanvre. Pour le liquide, du jus ou du lait ( celui que vous préférez, ou du yogourt) et pour la saveur…épices, fruits, miel, sirop…..La seule limite est votre imagination!

Aujourd’hui, j’ai choisi du gruau, un restant de granola, une cuillère de graine de lin moulu, un peu de vanille, du lait et du kéfir. Pour les fruits: mangues et framboises congelées arrosées de sirop d’érable. J’ai ajouté des pacanes  au moment de servir.

C’était un déjeuner délicieux!

Pour d’autres idées il y a la version avec épices chai de Josée Distasio : ici, la version à la citrouille de Julie Aubé: ici ou la Version de Marilou ici.

Serez-vous tendance ce printemps avec vos repas à emporter?

Pour d’autres idées, des trucs et des astuces pour le plaisir de manger santé, suivez-moi ici sur Facebook!

Vous ne savez pas par quel bout commencer pour manger mieux, votre santé vous préoccupe, probablement qu’une rencontre avec une nutritionniste vous aiderait à faire le point et à cibler des priorités! Plus d’info par ici.

A bientôt, Chantal xx

 

 

 

 

 

 

Mois de la nutrition 2015

En mars, on parle de nutrition, une tradition de longue date avec le mois de la nutrition! Ça fait plus de 30 ans que cette campagne de promotion existe, c’est peut-être aussi un peu ça qui m’a amenée à devenir nutritionniste. Il y a 2 ans, c’est justement lors du mois de la nutrition que j’ai lancé ce blogue, avec une première chronique. J’écris ce matin mon 65e article….j’ai toujours autant de plaisir à le faire.

Le mois de la nutrition c’est un thème différent à chaque année, des informations ciblées, développées par les Diététistes du Canada. Des messages clés pour nous aider à mieux manger au quotidien. Des conseils simples, basés sur la science, sur les données probantes. Le thème cette année: Préparez chez vous, emportez avec vous, pour mettre l’accent sur Bien manger de 9 à 5. Il n’y a pas d’heure pour bien manger, on n’arrête pas de bien manger à 5h00 mais avec nos journées folles, on a besoin de trucs pratiques pour s’organiser et éviter certains pièges.

Encore cette année, je vous partagerai mes chroniques et celles de mes collègues, ici sur mon blogue et sur les médias sociaux.

Pour ne rien manquer, suivez-moi, sur Facebook ou sur Twitter!

Bon mois de mars!, Chantal

 

Mars est le mois de la nutrition, mais qui écouter dans le domaine?

logo mois de la nutritionNM_Colour_FR

Tout le monde mange, et souvent plus que trois fois  par jour ! Manger est essentiel à la vie, c’est une source de plaisir, un acte de tradition, un acte de partage et c’est aussi une science !

Vers qui se tourner pour des conseils fiables?

Notre mère qui nous dit de manger nos brocolis?
Les coaches qui prennent des shakes?
Nos amis qui mangent grano?
Les blogues avec de belles photos?

Qui sont les spécialistes en matière d’alimentation et de nutrition?

Au Québec,  certaines professions sont réservées en fonction des compétences. Pour être médecin, il faut la formation et être membre du Collège des médecins, pour être psychologue, même chose, une formation et des compétences reconnues par l’Ordre des psychologues. Au Québec, 53 professions sont réglementées. Pour porter un titre professionnel, il faut être membre de l’Ordre qui est responsable des compétences et de la protection du public.

Alors en matière de nutrition, à qui faire confiance?

« Les diététistes/nutritionnistes sont les spécialistes de l’alimentation et de la nutrition humaine. Cette profession de la santé est la seule reconnue par le Code des professions dans ce champ d’expertise.» extrait site http://www.opdq.org  (Ordre professionnel des diététistes du Québec)

Pour porter le titre de nutritionniste ou diététiste, il faut un baccalauréat en nutrition. Une formation qui permet d’intervenir dans le domaine de la nutrition pour répondre aux besoins des individus, des groupes et des populations, dans une perspective de promotion, de rétablissement et de maintien de la santé.

Cette formation inclut des notions de biologie, de biochimie, de science des aliments et aussi les aspects de science du comportement, de psychologie, de communication et des connaissances en gestion. De plus, une période de 40 semaines de stages permet d’intégrer les connaissances pour développer les compétences.
C’est beaucoup plus qu’un cours de 45 heures pour compter les calories!
En fait c’est 115 crédits universitaires…si 3 crédits correspondent en moyenne à 45 heures de cours, faites le calcul.
Donc, diététistes et nutritionnistes sont des équivalents. Deux titres pour une même profession, une même passion. Seuls les membres de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, qui ont rempli les conditions, peuvent porter le titre de nutritionniste ou de diététiste.

Vers qui se tourner pour des conseils fiables?

Notre mère,  nos amis, les blogues peuvent vous inspirer, mais pour des réponses fiables, les nutritionnistes et les diététistes sont un gage de compétence.

Pour vous aider à faire des bons choix en matière de nutrition, les diététistes et les nutritionnistes ont créé le mois de la nutrition, restez à l’affut de ce que mes collègues et moi allons vous partagez pendant tout le mois de mars.

Une petite précision sur le titre de nutritionniste :

Nous sommes bien chanceux aux Québec, car le titre de nutritionniste est autant un gage de compétence que celui de diététiste. Mais avec le partage d’information sur internet, des gens de partout diffusent de l’information. Certaines provinces canadiennes et certains autres états ont réglementé le titre de nutritionniste. Mais ce n’est pas le cas partout. Quand vous lisez une information sur internet demandez vous toujours qui en est l’auteur, et quelle est sa formation.

Dites vous aussi que diététiste ou «dietitian» en anglais est toujours équivalent de  nutritionniste, mais que le contraire n’est pas nécessairement vrai. En anglais, souvent seulement les personnes avec le titre de «dietitian » sont régies par des organismes de réglementation des compétences.

La recette gagnante…commence ici!

Cette année le thème du mois de la nutrition:
La recette gagnante, planifiez, achetez, cuisinez et savourez.

Je dois vous avouer qu’il fait que je me réconcilie avec les recettes….j’adore cuisiner, ce n’est pas le problème. Le thème de cette année m’a amenée à une réflexion, je constate avec les gens qui viennent me voir en consultation qu’il n’est pas toujours facile de mettre en application les recommandations. Après mon évaluation des apports de mes clients, je fais des recommandations qui varient selon l’état de la personne qui me consulte. L’avantage de voir une nutritionniste permet de mettre l’accent sur ce qui est le plus important pour vous, de concentrer les efforts de changement d’habitudes sur ce qui fera vraiment une différence pour votre santé.

Une fois le constat fait, il faut passer à l’action : qu’est-ce qu’on met dans notre assiette ?

Que je vous donne des conseils personnalisés ou que vous soyez à l’affut des recommandations des grandes organisations pour la prévention des maladies chroniques ou pour manger de façon saine, il faut planifier, acheter, cuisiner et savourer. Pour atteindre la recette gagnante.

Le thème cette année permet de mettre l’accent sur des points déterminants pour notre santé, cuisiner maison.

Avant de cuisiner, il faut regarder ce qu’on a sous la main …les armoires vides…on sera tenté de prendre le téléphone pour commander…

Si on commençait par le garde-manger :

IMG_2205

Les conserves sont pratiques car elles se gardent très longtemps. Voici quelques essentiels à garder sous la main, idéal pour des repas vite faits.

Poisson en conserve : bonne source de protéines et de bon gras. On peut en faire une tartinade en mélangeant moitié-moitié avec de la crème sure légère, on y ajoute selon notre goût : olives en morceaux, cari, pesto ou bien citron. Mélanger à des pâtes pour un souper rapide. Voici une bonne recette vite faite :
recipes_section pates au thon
http://www.nutrition2013.ca/fr/recettes/savoureux-plats-principaux/pâtes-au-thon-et-au-brocoli-en-casserole

Des Légumineuses : On gagne à en manger plus souvent, pourquoi pas un bon chili:

http://www.ricardocuisine.com/recettes/1027-chili-classique

Des tomates en conserves : J’adore ! Tellement versatile ! On peut en ajouter à des pâtes, des soupes, pour en faire aussi des bruschettas en 2 minutes.

http://www.nutrition2013.ca/fr/recettes/savoureux-plats-principaux/filet-de-porc-et-pates-en-sauce-tomate-et-poivrons-rouges

Des noix variées : pour une collation vite faite, pour donner un petit croustillant à des légumes sautés.

Des fruits en conserve : pour un dessert rapide, pour compléter un déjeuner ou même pour ajouter à des muffins maison.

Voilà quelques ingrédients essentiels pour vous cuisiner des repas maison. Et chez vous, qu’est-ce qu’on retrouve dans le garde-manger?

Mois de la nutrition

logo mois de la nutritionNM_Colour_FR

Le thème de cette année : Une recette gagnante.

Je dois me réconcilier avec les recettes.

Belle déclaration pour une nutritionniste qui adore popotter !

Mais mon travail est souvent loin des recettes.

Évaluer votre état nutritionnel en considérant les facteurs importants,

Votre histoire médicale, vos habitudes alimentaires. Vous conseillez vers

les changements qui auront le plus d’impact sur votre santé et votre bien-être.

Plus je rencontre des gens en consultation, plus je constate que malheureusement,

le savoir culinaire se perd. Quelque part entre 2 générations, les gens ont perdu les

connaissances, le goût, le temps de cuisiner.

Difficile de trouver un seul coupable.

Probablement notre mode de vie à 100Km heures !

Dans mon analyse de votre état nutritionnel, je constate que de ne pas préparer

la bonne recette

fait partie du problème.

Comme il en tient à votre santé, je me réconcilie avec les recettes.

Vous aider à changer vos habitudes passe par les chaudrons !

Pour prendre votre santé en main, votre alimentation, la recette est simple.

Planifiez, Achetez, Cuisinez et Savourez.

Pendant le mois de mars, les diététistes et nutritionnistes de partout au Canada vous

guideront pour trouver votre recette gagnante. Vous pouvez me suivre, et aussi consulter

le site de la campagne 2013.

http://bit.ly/ZR8k3I

Ou le site des diététistes du Canada :

http://bit.ly/ZdkcMC