Chronique nutrition Rythme FM


Cette semaine, la vérité sur les légumes, LA vraie bonne raison de manger des crudités, et ma fille qui répond à la question dont tout le monde se pose: est-ce que je mange bien???

[/audio

C’est un rendez-vous tous les jeudis, vers 7:50 à Rythme FM 100.1

Pour entendre les chroniques en rediffusion, suivez ma page facebook:  ««ici»»  je les partagerai toutes les semaines…

hummus à la patate douce

nutritionniste hummus

2016 est l’année des légumineuses, c’est le moment de faire d’essayer des nouvelles recettes et d’intégrer ces petites merveilles à notre alimentation. On peut faire des versions de hummus à l’infinies…il faut oser un peu et faire confiance à nos papilles! Vous aurez de belles surprises. J’utilise cette version en trempette mais aussi pour tartiner des wraps…ça ajoute un peu de texture et de saveur tex-mex!

1 conserve de pois chiche (540 ml)
125 ml de patate douce cuite
30 ml de Tahini ( beurre de sésame)
30 ml huile olive
30 ml d’eau
7ml de poudre de chili
15 ml jus de citron
1 gousse d’ail

Mettre tous les ingrédients au robot culinaire, mélanger pour obtenir un mélange onctueux. Il faudra laisser fonctionner le robot quelques minutes pour une belle texture crémeuse.

Conserver au frigo une semaine. Mais ça devrait partir vite. Moi, je le mange même à la cuillère….aussi simple que ça! Pour d’autres idées simple et facile, suivez ma page Facebook ou Instagram!

Faites votre épicerie comme une nutritionniste. 

À l’épicerie, on se casse la tête pour faire des choix, les meilleurs choix possible pour bien se sentir. J’ai bien des amis qui m’envient et qui se disent que ça doit être facile pour moi de faire mon épicerie… comme nutritionniste, je sais reconnaître les pièges, mais je ne suis pas parfaite ! ( pour ceux qui me suivent ici sur Facebook, je vous ai fais des belles confidences cette semaine…)

Bien manger, c’est faire des choix.

Manger moins de gras, moins de sucre, plus de fibres, plus de protéines…C’est bien, mais qu’est-ce qu’on met dans notre panier d’épicerie pour y arriver?

Pour vous faire profiter de mon expertise de nutritionniste, j’offre maintenant un service personnalisé pour vous accompagner dans vos choix. Faire votre épicerie avec moi, une façon de déjouer le marketing alimentaire et faire les meilleurs choix pour vous, selon vos goûts et votre réalité ! Comme un entraineur privé, je vous transmets mes connaissances et ma passion pour bien manger. Pour les informations, c’est par ici.

Voici 5 trucs à mettre en pratique en attendant notre première rencontre :

1.Faites un menu pour les prochains jours et une liste d’épicerie.

Je ne suis pas maniaque des listes, je ne sais pas exactement ce que je mangerai à chaque repas, mais je planifie les repas de la semaine pour avoir les bons ingrédients au moment de préparer les repas. Il faut revoir notre façon de faire notre menu, moi je commence avec les légumes en rabais, et je leur trouve un accompagnement.

Des brocolis=»sauté, des poivrons=» mexicain, chou-fleur=»gratin.

 

2. Évitez les promesses trop belles. IMG_3173

Des pâtes de légumes…ce n’est pas parce que l’emballage est vert ou que les nouilles sont vertes et orange qu’on peut parler de portions de légumes ! La quantité de légumes ajoutés est minime. Il vaut mieux servir des pâtes accompagnées d’une vraie portion de légumes à croquer.

 

3. Favorisez les fibres

On parle tellement de l’importance de manger plus de fibres qu’on a l’impression qu’il y a un concours…quelle compagnie réussir à ajouter le plus de fibres dans ces barres tendres ? Pour une bonne barre tendre, regarder la liste des ingrédients, si on y retrouve des céréales de grains entiers, c’est vraiment intéressant. Si on retrouve de la fibre de balle d’avoine, c’est pas mal moins intéressant.

4. Oubliez les calories IMG_0776

C’est la dernière chose que je regarde sur l’étiquette de valeur nutritive. Je veux plutôt savoir ce que je mange et si ça va me nourrir. Il faut arrêter d’avoir peur des calories, les calories nous nourrissent. Vous pouvez lire ma chronique les divines calories ici.

 

5. Choisissez petit format

La perfection n’est pas de ce monde….Lorsqu’on achète des gâteries, on choisit des petits emballages plutôt que des formats entrepôt. On savoure, on déguste, une portion raisonnable.

À l’épicerie, tout est une question de choix et d’équilibre. Il faut balancer le contenu de notre panier pour que globalement on atteigne nos objectifs santé. Comme nutritionniste, je suis là pour vous accompagner, pour vous aider à voir clair dans toutes les informations qui circulent et retenir ce qui fera une différence et oublier les règles qui ne font que nous compliquer la vie. Et surtout, il faut que bien manger soit bon et agréable !

Pour connaître tous mes services comme nutritionniste, visiter la page consultation ici

Pour me suivre sur Facebook c’est ici 

 Chantal Poirier DtP est Diététiste Nutritionniste membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec depuis plus de 20 ans. 

Soyez plus fort que le diabète!

C’est le thème de la journée mondiale de la santé 2016, le diabète.

Les grands titres donnent rapidement le tournis….Épidémie, progression rapide, surpoids, obésité, facteur de risque…..

Confidence de nutritionniste : ce qu’on mange fait partie du traitement du diabète. Ce n’est pas seulement la cause de cette maladie. En plus, on mange au moins 3 fois par jour, ça donne un bon potentiel pour prendre le contrôle sur sa santé.

Les efforts pour faire des changements dans nos habitudes de vie, pour prendre le contrôle sur notre taux de sucre valent-ils la peine ?

Oh que oui !

La plupart des médicaments permettent d’améliorer l’hémoglobine glyquée de 1 à 2 % .

Les changements de vos habitudes…même pourcentage d’amélioration ! En plus, les changements de votre alimentation ont un effet protecteur à long terme…

Mieux manger, avoir de saines habitudes de vie, c’est améliorer ce qu’on mange. C’est trouver une juste place aux aliments qu’on aime, aux aliments qui nous font du bien, c’est prioriser les changements. Et ce n’est pas toujours les mêmes changements qui auront le même effet chez tout le monde. Comme pour les médicaments, il y a plusieurs solutions pour répondre le contrôle des glycémies.

Il n’y a pas de solution magique! Il n’y a pas de « shake » à prendre, on n’est pas obligé de manger de la salade de kale tous les midis ni de dire à dieu à certains desserts.( voici un bon dessert pour les diabétiques)

IMG_1891-0

Le meilleur moyen pour manger mieux, c’est manger selon vos besoins, c’est de partir de ce que vous faites. L’accumulation des changements, parfois plusieurs petits changements feront une différence. Le meilleur moyen pour mieux manger, c’est de vous faire accompagner par une diététiste-nutritionniste. Vous apprendrez  à faire les changements qui sont importants pour VOUS. Vous apprendrez quoi mettre dans votre panier d’épicerie, quoi prioriser au resto, quoi cuisiner pour le souper.

Une diététiste nutritionniste se base sur la science, la science médicale et la science des aliments pour vous aider à bien contrôler votre diabète.

Au plaisir, Chantal 

http://guidelines.diabetes.ca/browse/Chapter11

Hémoglobine glyquée : le résultat de prise de sang, fait aux trois mois ce résultat permet d’évaluer le contrôle du diabète, c’est en une «moyenne» de la valeur de votre taux de sucre sanguin, pour une période de trois mois.

#diabetes

Chantal est est nutritionniste depuis 20 ans. Elle est membre de l’Ordre des diététistes du Québec, pour connaître les services visitez la page consultation ou conférences.

Gâteau santé aux poires.

On me demande souvent des recettes santé….en voici une développé spécialement pour les personnes diabétiques. Un gâteau tellement santé que je ne suis même pas gênée d’en prendre une part pour le déjeuner…


Le premier réflexe pour l’alimentation des personnes diabétiques, c’est de penser a enlever le sucre et les desserts. Ce n’est pas faux, mais beaucoup d’ingrédients peuvent venir équilibrer les repas et permettre d’avoir des petites douceurs sans amener des catastrophes au niveau des glycémies. Par exemple, pour ce gâteau, inclure de la farine de blé entier, du gruau et des poires permet d’avoir un apport en fibres important, ce qui permet de mieux contrôler la glycémie post-prandiale. Et n’oublions pas, la grosseur de la portion à aussi un impact sur la glycémie.  

Poires en conserve dans le jus ( boîte de 795 ml)
1 tasse de flocons d’avoine (gruau)
1 ¼ tasse de jus de poires ( celui qui est dans la conserve de poires)
¼ tasse d’huile
½ tasse de cassonade
2 œufs
½ tasse de yogourt grec
1 ½ tasse de farine de blé entier
1 c. soupe de poudre à pâte
½ tasse d’amandes effilées
1 c. thé de vanille

 

Préchauffer le four à 350 C.

Égoutter les poires, garder le jus. Prendre 1 ¼ de tasse de jus de poire, le chauffer au micro-ondes 2 minutes. Ajouter les flocons d’avoine dans le jus de poire chaud. Laisser reposer 15 minutes environ, le temps que le gruau absorbe le jus.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et les amandes.
Couper les poires en petits morceaux.
Dans un grand bol, mélanger l’huile, la cassonade, les œufs, le yogourt.
Ajouter le gruau qui a absorbé la majorité du jus de poire.
Ajouter le mélange de farine, bien mélanger
Ajouter les poires coupées en morceaux, bien mélanger
Déposer le mélange dans un moule bundt antiadhésif.
Cuire au centre du four 45 à 55 minutes, jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre.

Donner 15 portions.

Vous pouvez les essayer en muffins, prévoir 18 muffins. Ajustez le temps de cuisson, environ 12 à 15 minutes. 

Pour d’autres idées santé, suivez-moi, sur Facebook, j’y partage mes inspirations santé! 

Les divines calories.

Dans une étude parue cette semaine qui évaluait les saines habitudes de vie et les risques pour la santé cardiovasculaire des Américains, le nombre de calories consommées ne comptait pas beaucoup dans la balance. Les Américains n’ont pas reçu la note de passage.

Comme nutritionniste, les calories, c’est souvent une des dernières choses que je regarde moi aussi!

On accorde beaucoup d’importance aux calories, mais on devrait s’attarder un peu plus aux sources de calories.

Il y a les calories vides, il y a les calories qui nourrissent.

On mange pour avoir de l’énergie, on mange pour être rassasié, on le fait avec plaisir, mais aussi, pour se couper l’appétit pour un bon bout de temps !!!!!

Il faut quand même que ce qu’on avale soit efficace pour nous couper l’appétit.

Avec cette perspective, toutes les calories ne sont pas égalent. Certains aliments nous coupent l’appétit plus longtemps.

Les calories servent donc à comparer les aliments entre eux. Quel aliment sera plus efficace???

Sur ma photo, chaque aliment apporte entre 175 et 200 calories….

Et pourtant, vous avez surement classé : ceux les aliments permis et ceux à éviter. Les noix, trop de calories, le pain, faut éviter….et pourtant, avec deux tranches de pain et du fromage, vous pourrez faire votre avant-midi sans problème,

Avec le petit bol de céréales sucrées et du lait…est-ce que vous aller vous rendre à la pause café ??? Même nombre de calories que sandwich au fromage….

A la pause si vous tombez dans le plat de bonbons, vous allez stimuler votre faim plutôt que l’apaiser. Donc à calorie égale certain il y a des choix plus payant pour nous couper l’appétit.

Impressionnant la boisson d’amande à 35 cal par verre ?

Ça a bon goût, mais nutritionnellement, c’est de l’eau aromatisé…ça représente 30 à 50 % de la valeur nutritive d’un verre de lait ou d’une boisson de soya…

Comment choisir des aliments nourrissants ???

Le plus souvent, ils ne viennent pas dans un emballage. Les aliments les moins transformés sont plus nourrissants.

Tout est une question de choix, et de contrainte de la vie moderne. On achète tous des produits transformés, pour sauver du temps, pour nous faciliter la vie. Reste à faire des choix nourrissants et à éviter les pièges du marketing. Je prépare des ateliers sur le sujet, suivez-moi pour ne rien manquer.

PS : il n’y a pas eu de gaspillage alimentaire pour la création de cette chronique, mes enfants étaient très heureux de déjeuner avec des Froot looks, tout est une question de choix et d’équilibre. L’équilibre c’est fragile.

PSS : vous vous demandez quel serait votre score si on vous évaluait comme dans l’étude américaine? Prenez rendez-vous avec moi pour connaître bulletin nutrition.

Pour lire l’étude cité en introduction:

http://www.mayoclinicproceedings.org/article/S0025-6196(16)00043-4/fulltext#sec2

Chantal Poirier est  nutritionniste depuis 20 ans. Elle suis membre de l’Ordre des diététistes du Québec, pour connaitre les services visitez la page consultation ou conférences.

 

 

 

 

 

 

 

 

Biscuits aux cocos 

 A Pâques, on croule sous les cocos.

A Pâques, on partage.

On visitait des amis hier après-midi, on arrive pas les mains vides le jour de Pâques. J’ai donc cuisiné rapido-presto des biscuits. D’ailleurs, on m’a demandé comme je fais pour inventer des recettes….

Voici mon secret: souvent je modifie plusieurs recettes, je fais des tests avec des quantités différentes d’ingrédients.

 

Pour cette recette rapide, j’ai pris une recette bien connue de notre Ricardo!   Les galettes à l’avoine! Celle-ci 

Je l’ai modifié, car elles sont délicieuses, mon objectif étant de diminuer le ratio de sucrerie post-coco de Pâques.  L’étape cruciale est évidemment de demander à vos enfants d’investir 3/4 de tasse de coco de Pâques dans les merveilleux biscuits!

Pour les restes: j’ai modifié la quantité de cassonade et de beurre: J’ai mis 1/2 tasse de cassonade, 1/2 de huile, et 1/2 de compote de pomme pour compléter, sans oublier les cocos, légèrement coupés. Le reste des ingrédients et la façon de faire, j’ai suivi les conseils de Ricardo!

  

Suivez ma page Facebook pour ne pas manquer mes inspirations santé! Et je vous lance le défi de faire le grand ménage du printemps dans vos habitudes alimentaires. Suivez-moi!

Vous voulez savoir les services que j’offre comme nutritionniste, visitez la page consultation pour les détails.