L’alimentation des enfants 

 

La semaine dernière, ma fille  avait besoin de photos d’elle plus petite, pour un projet d’école. On a sorti des boîtes de souvenirs, mes enfants sont nés à l’époque où on prenait beaucoup de photo et on les faisait imprimer lors de «les doubles gratuits» chez Jean Coutu !

Y a des choses qui changent avec le temps, y a des choses qui ne changent pas.

Il y a 15 ans, pour bien nourrir son enfant, on lisait Mieux vivre avec son enfant, facile c’était un peu le mode d’emploi donné à l’hôpital. Et on achetait la bible sur le sujet Comment nourrir son enfant écrit par Louise Lambert-Lagacé. LA référence pour tout parent, un livre mis à jour et réédité périodiquement depuis 1974. La dernière mise à jour de 2015 est basées sur une rigoureuse revue de la littérature scientifique (plus de 180 articles).

Il y avait aussi nos mères, nos amies qui voulaient notre bien et surtout celui de mini. Les gens se mêlent de ce qu’on devrait ou pas leur faire manger, pour notre bien y parait.

Ça, ça ne change pas avec le temps. Même que c’est pire depuis qu’on peut googler toutes nos questions et qu’une réponse est disponible pour nous à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Mais est-ce que Google est un expert en nutrition ?

Il n’a certainement pas fait le même nombre de crédits universitaires que moi ! Pour être nutritionniste au Québec il faut une formation universitaire de 119 crédits, et être membre de l’Ordre des Diététistes du Québec. Google où affiches-tu ton diplôme ?

Tout le monde partage des photos des recettes santé, donne des conseils sur ce qu’il faut manger ou pas. Des modes débutent à coup de vidéos virales sur les médias sociaux. Il ne suffit pas de mettre « saines habitudes » « nutrition » « vitalité » « coach » dans un profil pour faire de quelqu’un un expert.

Donc pour tous les parents (ou grands-parents ou belle-sœur) inquiets de l’alimentation des enfants et ado, voici des suggestions de ressources fiables sur la nutrition :

Les livres suivants sont des incontournables. Vous trouvez le détail du livre en cliquant sur son titre.

Evidemment comme mentionné en intro, Comment nourrir son enfant de la nutritionniste Louise Lambert-Lagacé.

Alimentation, nutrition et grossesse de Judith Blucheau DtP, parce que c’est probablement les 9 mois les plus importants ! Tout le monde veut notre bien et nous donne mille et un conseils…voici la ressource pour avoir l’heure juste. Un guide complet pour éviter les pièges, faire des bons choix et contrôler les petits malaises.

Une fois arrivé, Bébé à faim de Julie DesGroseilliers. Un outil de référence pratique et ludique, on y retrouve les dernières recommandations, des repères sur l’introduction des aliments et des conseils pour les situations particulières, plus de 85 recettes pour des futurs gourmets!

Après le succès du premier livre Cuisine 5 ingrédients , voici la version Cuisine 5 ingrédients à la rescousse des parents, d’Alexandra Leduc, parce que des idées avec peu d’ingrédients, c’est toujours gagnant!

J’aime pas ça, j’en veux encore. Deux phrases qu’on entend souvent avec des enfants! Deux experts pour nous guider. Myriam Gehami nutritionniste et la psychologue Nadia Gagnier.

Famille futée 2 ….ce livre a-t-il besoin de présentation? Un livre pas seulement pour les familles…Un homme aux cheveux gris m’a dit qu’il cuisinait les recettes de cuisine futée! À offrir à ceux qui souhaitent renouveler leurs répertoires! Ce n’est pas un secret, j’en parle assez souvent, je suis une fan de Geneviève O’Gleman ces livres sont bien écrits, les recettes sont faciles et accessibles, vive les lunchs de Geneviève!

Nouveauté cette année, car l’introduction des aliments, ça évolue, Petites mains, grande assiette écrit par une équipe de nutritionnistes spécialisées, elles  expliquent la diversifiation menée par l’enfant.Et oui parfois l’étape des purées est sauté, mais il faut quand même de la planification et du support pour y arriver.


A  un moment, il est facile de penser que nos enfants ne sont que des mini-adultes. Les recommandations ou les modes populaires auprès des adultes ne sont pas adaptés pour les mineurs!  Les besoins des ado sont particuliers. Pour s’y retrouver, le site Extenso de l’Université de Montréal à un onglet avec des sujets adaptés aux ado, par ici.

Encore plus, les commentaires et idées sur la nutrition que l’on fait à la maison ont des répercussions tout au long de la vie. Le groupe ÉquiLibre a fait un sondage web avec des données percutantes: Les commentaires reçus sur le poids marquent toute la vie. Plus les gens ont reçus des commentaires sur leurs poids à l’enfance ou adolescence, plus ils sont préoccupés par le poids,  plus les gens ont reçus des commentaires, plus ils font des commentaires…un beau cercle vicieux! Pour s’outiller face aux préoccupations sur le poids, ils ont fait un site destiné aux parents Mon équilibre.

Quand l’alimentation se trouble, il faut des ressources spécialisées, c’est la mission de Prof-il, un centre de référence sur les troubles alimentaires et l’image corporelle au masculin…

L’information circule rapidement, internet, la télévision, la radio, les blogues. Tout le monde peut s’exprimer. Soyez critique quand vous lisez sur la nutrition. Les formules magiques n’existent pas! Vérifiez l’information auprès de professionnels comme une diététiste ou nutritionniste ou votre pédiatre.

Vous pouvez aussi suivre les pages des nutritionnistes qui ont à coeur de partager de l’information fiable sur la nutrition. Par exemple la mienne! 😉  ici.  Et celle de la nutritionniste qui a partagé cet article!!

L’an passé, j’ai fait un article sur les 10 livres incontournables de l’année, Mon arbre de Noël. Je vais refaire le même exercice cette années dans les prochaines semaines, pour ne pas manquer mes suggestions,

Encore plus de sites webs fiables pour les enfants, petits et grands:

http://www.sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/les-enfants-et-l-alimentation/

http://www.naitreetgrandir.com/fr/etape/5-8-ans/alimentation/

http://www.yoopa.ca/alimentation/nutrition

http://www.mamanmangebien.com/blogue/

http://www.dispensaire.ca/

http://www.fondationolo.ca/

http://www.nospetitsmangueurs.org

http://www.nutrimini.com/

http://www.opdq.org

http://www.dietitians.ca

Au plaisir d’échanger avec vous, Chantal

Pour en savoir plus sur ma formation et mes services .

Faites le tour des différentes pages de mon site!

Sauver la planète une bouchée à la fois.

 

Avec la rentrée, on est inondé de conseils pour mieux manger, pour mieux s’organiser, je l’ai fait l’an passé  (ici) et bien d’autres le font cette année. Voici un nutritionniste qui se démarque, Le nutritionniste urbain, alias, Bernard Lavallée, avec son livre Sauver la planète, une bouchée à la fois. 

Bernard parle l’alimentation, mais à sa façon, en nous encourageant à faire des choix sains pour nous, mais aussi, et surtout pour notre planète.

Son livre est bien plus qu’un guide pour mieux manger. C’est un guide pratique, rempli d’illustrations qui simplifient l’information et permettent une bonne compréhension des concepts. Avec 16 chapitres, on retrouve une variété de sujets : l’alimentation durable, les choix  responsable à l’épicerie, les aliments biologiques, le jardinage urbain, le gaspillage alimentaire, des conseils simples à mettre en application et d’autres qui resteront un défi…

J’avais lu le livre à sa sortie au mois de mars, j’ai décidé de le relire pendant mes vacances. J’en ai profité pour faire un bilan de mes propres habitudes… ça vous donne aussi un aperçu des sujets traités dans le livre.

Voici mon bilan:

Bernard, je suis déjà dans ton club :

J’ai mon petit potager, c’est mon plaisir zen de l’été. Ça permet aussi de réaliser le travail derrière le beau panier de légumes à l’épicerie.


Je pratique l’autocueillette, en famille. Cette année LA citation de l’été, que je répéterai souvent vient de ma fille de 10 ans, après une cueillette de fraises…. » C’est précieux maman!  » effectivement, après quelques heures dans les champs, on apprécie notre récolte et on évite le gaspillage.

Je visite les marchés publics le plus souvent possibles. J’en parle souvent dans les chroniques sur mon blogue, comme ici.

Lors de mes visites dans les marchés, je ramène , du miel et du sirop d’érable. Pour le goût et parce que ça vient de chez nous.

Chez nous on mange des sardines régulièrement, une tradition familiale, on les mange comme mamie.

Si ça ne pousse pas en Amérique du Nord, j’achète rarement. J’ai beaucoup de difficulté à acheter des fruits et légumes qui viennent de loin. Je fais une exception pour les clémentines et les figues. Mais comme tu le dis si bien dans l’introduction de ton livre, on ne peut pas être parfait.;-)

Ce que j’ai changé depuis que j’ai lu livre:

J’avais oublié qu’il ne faut pas entreposer les oignons et les pommes de terre ensemble. Ok, on a vu ça dans la première session du baccalauréat en nutrition, mais bon…ça confirme qu’on n’est pas parfait!

J’ai découvert LA meilleure tartinade aux noisettes, substitut du fameux Nutella. J’avais fait plusieurs tentatives dans le passé qui ne passaient pas le test auprès de mes d’enfants. La recette de ton livre est maintenant écrite dans ma porte d’armoire, place de choix pour les recettes qu’on fait encore et encore…quoique je la connais par cœur maintenant!

Bernard tu me fais sortir de ma de confort.

Manger des insectes…je ne suis pas prête…c’est peut-être les protéines de l’avenir, mais je vais commencer par faire ma part autrement pour le moment. Je te promets de manger plus souvent des repas végétariens. Même si je le fais souvent, je vais le faire, encore PLUS souvent. Et aussi d’acheter des poissons de pêche durable promis.

Ah oui, dès les premières pages de ton livre, tu nous avoues qu’on n’a pas à être parfait. Qu’on doit surtout s’améliorer……mettons que les insectes, ça restera mon côté imparfait?

Pour faire votre bilan, je vous invite à lire Sauver la planète une bouché à la fois. Entretemps, vous pouvez consulter le site web Le nutritionniste urbain,  vous trouverez des billets sur la nutrition, mais aussi sur l’impact de nos choix sur notre environnement.

TIRAGE:

Que faites-vous au quotidien pour favoriser une alimentation durable? Répondez dans les commentaires de mon article ou sur ma page Facebook. La semaine prochaine, je ferai tirer un livre de Sauver la planète une bouchée à la fois.

Merci à tout le monde de votre participation, la gagnante est Nathalie Baril qui a participer en écrivant un commentaire dans le blogue!

Pour me suivre, et lire mes commentaires de nutritionniste imparfaite, c’est par ici.

Des pâtes gratuites avec votre épicerie?

Qui a reçu des pâtes gratuites avec son épicerie la semaine dernière?   MOI!

photo-4
La vraie question : est-ce que je vais en mettre dans mon panier d’épicerie

la semaine prochaine?

Le message sur la boîte est vendeur :
«pâtes blanches délicieuses avec les avantages des fibres du blé entier»
«source très élevée de fibre »

Il faut toujours aller à la source pour juger de la qualité :

Le tableau de la valeur nutritive nous dit : 8 gr de fibres par portion! Impressionnant.
C’est autant de fibres que les pâtes de blé entier de la même marque!

Allons voir la liste des ingrédients, elle doit toujours accompagner le tableau de la valeur nutritive. Sans la liste des ingrédients, le tableau de la valeur nutritive peut nous réserver des surprises!

Voici les ingrédients des pâtes Smart : semoule de blé, fibres de bale d’avoine, inuline de racine de chicorée, niacine, fer (sulfate ferreux), mononitrate de thiamine, riboflavine, acide folique.
Voici la liste des ingrédients pour les pâtes de blé entier : semoule de blé dur à grain entier, mononitrate de thiamine, riboflavine, niacine, acide folique, sulfate ferreux.

Donc, même teneur en fibres pour les 2 variétés de pâtes. Les fibres des pâtes Smart viennent des fibres de bale d’avoine et de l’inuline. Les fibres dans les pâtes de grains entiers viennent…des grains entiers!

Sur le site de la compagnie Catelli vous avez une belle photo d’un grain entier. Vous pouvez suivre le lien ici. On comprend bien en le consultant que l’extérieur du grain contient les fibres, mais aussi des protéines et des vitamines. D’où l’intérêt de consommer des grains entiers pour leurs bienfaits.
Même Catelli le reconnaît :
« Les nutriments du grain entier travaillent ensemble pour aider à réduire le risque de maladie du cœur, de diabète et de certains types de cancer; ils peuvent même aider au contrôle du poids.»

On voit de plus en plus de produits faits avec de nouvelles fibres. Des fibres concentrées extraites de différentes variétés de végétaux. Ces fibres sont pulvérisées finement et permettent d’augmenter la teneur en fibres des produits de boulangerie sans modifier la saveur. L’impact sur notre système digestif est donc bien différent. L’impact de ces nouvelles fibres sur la santé cardiaque, sur le contrôle de la glycémie est négligeable. Pour ce qui est de l’effet sur la satiété…elles sont tellement broyées finement qu’elles n’ont malheureusement pas d’impact. Actuellement, il n’y a pas d’étude qui nous laisse croire que ces nouvelles fibres ont ces vertus.

Par contre, la présence d’inuline peut être intéressante. L’inuline agit comme prébiotique et pourrait avoir des effets positifs sur notre flore intestinale.

Est-ce que je vais en remettre dans mon panier d’épicerie la semaine prochaine?

Malheureusement non!
Pour les pâtes, je varie entre les traditionnelles et les pâtes de grains entiers. La majorité de produits céréaliers que j’achète sont des produits à grains entiers. Parfois, je me fais un bon spag avec des pâtes traditionnelles. Quand je fais le bilan de l’apport en fibres de mon alimentation, j’en consomme suffisamment, mais elles proviennent de produits à grains entiers, de fruits et de légumes.

Pour plus de détails sur les  bienfaits des fibres, je vous suggère le site web extenso.org

Site web de Catelli, consulté le 7 mai. Pour la liste des ingrédients et la valeur nutritive des pâtes de grains entiers. Ironiquement, sur le site, je n’ai pas trouvé la liste des ingrédients pour les pâtes smart. J’ai repris la liste sur ma boîte!
Je dois tout de même vous avouer que le site contient une section sur les pâtes de grains entiers avec beaucoup d’information intéressante et une section sur les pâtes smart avec beaucoup de recettes!

Référence supplémentaire:

L’état de la question: Fibres nouvelles? Quoi de neuf? par Pierre Gélinas dans la zone professionnels de la santé d’extenso. Parue janvier 2010

Des biscuits pour déjeuner?

Voici une nouvelle tendance, de plus en plus de biscuits s’invitent dans notre déjeuner !

Sincèrement, ce n’est pas parce qu’on met de l’avoine et du yogourt dans un produit qu’on en fait un bon choix pour le déjeuner !

On a assez parlé de l’importance du petit déjeuner, pour l’apprentissage chez les jeunes ou pour la perte de poids. Maintenant, vous êtes préoccupé de manger pour partir la journée du bon pied. Mais voilà, la vie moderne étant ce qu’elle est, on est tous pressé.
Malgré notre volonté, on fait face à des matins imparfaits.
L’industrie veille sur nous et voit une belle opportunité d’affaires !!!
SVP imaginez mon sourire ironique 😉

Voilà que le choix du président offre des biscuits déjeuner. Ouf, même mes enfants trouvent bizarre de prendre des biscuits pour déjeuner ! Les enfants doutent, est-ce que ça va dans le groupe des produits céréaliers ? Mais non, dit une, il y a bien trop de sucre ! Mais c’est fait avec de la farine dit l’autre!

Et moi j’ajouterai, beaucoup trop de gras!
On s’est amusé à comparer les tableaux de valeurs nutritives, calculatrice à la main.
Voici 3 choix qui se ressemblent beaucoup. Biscuits à déjeuner, Biscuits Oréo ou biscuits crémeux aux framboises!

J’ai fait goûter les biscuits déjeuner à mon homme, son premier commentaire : j’aurai encore faim !!

Et voilà !!!!

L’objectif du déjeuner est de nous remplir l’estomac jusqu’au dîner !
On peut faire les choix selon nos goûts, nos philosophies. Mais le but est d’être rassasié pour quelques heures. Je ne pense pas que des biscuits dont la liste des ingrédients ressemble à des biscuits desserts vous aide à atteindre votre objectif.
Vous trouvez ici l’opinion d’Alexendra Leduc, elle aussi nutritionniste, sur une autre marque de biscuits à déjeuner.

Voici quelques suggestions pour des matins imparfaits, à combiner selon vos goûts:

Un sandwich maison, et oui les bonnes vieilles toasts ont fait leurs preuves ! À garnir selon votre goût : fromage, beurre d’amande, moitié beurre arachide\nutella, jambon, oeuf. Couper en 2, dans un plat, ça tient la route jusqu’au dîner !

Des céréales et des fruits séchés dans un sac ziploc.

Ficello et fruits.

Personnellement, lorsque le temps manque le matin, je prends le reste de yogourt, une poignée de céréales, des fruits congelés. Je mange le tout en ouvrant mon ordi au bureau, avec un bon café !

La règle du 3 sur 4 est toujours utile : choisir 3 des 4 groupes du Guide Alimentaire. C’est un bon truc pour aider à être rassasier jusqu’au dîner ! 3 aliments de famille différente apportent une combinaison d’éléments nutritifs qui se complètent et qui donnent de l’énergie jusqu’au dîner !

Quels sont vos trucs pour les matins pressés?

Achat impulsif !

Je suis arrêtée chercher du lait en revenant de travailler, comme j’aime essayer les nouveautés, oups ceci à pris place dans mon panier. Est-ce un bon achat ?

IMG_1847

Le bon coté : pas trop de sel,  les grains entiers comme premier ingrédient, en plus, ma fille de 8 ans est capable de lire la liste des ingrédients. Par contre, on note aussi : peu de fibres malgré tout, peut-être à cause de la grosseur de la portion. La portion de référence est de  seulement de 20 grammes ou 18 craquelins.

Le goût : acceptable, ça me fait penser aux retailles d’ostie !  Je ne sais pas si je vais en racheter, peut-être une autre saveur par curiosité.

Pas facile de faire le choix parfait. Je doute que ce soit possible. Rappelons-nous de choisir des aliments les moins transformés, avec des ingrédients de qualité, et qui ont bon goût.