Le parfait granola 

Je cuisine des granola presque toutes les semaines. Comme disait ma mère, le four est chaud, faut en profiter…

Pour les granolas, ce que j’ai c’est que c’est toujours la même base, on ajoute l’inspiration du moment, comme cette version à la citrouille de l’automne dernier.

J’improvise beaucoup, quand je veux vous partager une recette géniale, je dois faire un effort pour prendre des notes, ou des photos de mes ingrédients pour être capable de reproduire le résultat et vous le partager.

 

Voici ce qu’il faudra pour une méga-recette.

Mélanger : 1/3 tasse de cassonade, 1/3t tasse d’huile de canola, 1/3 tasse de miel ou sirop d’érable

Ajouter: 1 tasse de noix, graines ( c’est le moment d’y mettre votre restant de graine de chia, de graines de lin moulu, noix de pin, noix de coco etc)
4 à 5 tasses de gruau, j’aime beaucoup mélanger les flocons : gros flocons d’Avoine, gruau à cuisson rapide, même des flocons de céréales moins populaires comme l’orge, le seigle ou le sarrasin. On pourrait aussi y mettre du germe de blé ou de son d’avoine

Bien mélanger pour obtenir une texture homogène.

Un incontournable est d’y ajouter ½ à ¾ tasse de pépites de chocolat
½ à ¾ tasse de fruits séchés.
On peut y ajouter une petite touche de saveur avec de la vanille ou du zeste d’orange.

Cuire au four à 300 pendant 30 minutes, brasser le mélange, remettre au four encore 30 minutes, pour le dernier 30 minutes, je ferme le four. La chaleur toujours présente permet de terminer la cuisson lentement et d’avoir un granola bien croustillant.

 

J’adore manger mon granola avec du yogourt et des fruits, pour moi  c’est un petit déjeuner idéal.

Pour d’autres inspirations santé pour vos repas, suivez ma page facebook ici 

 

 

 

 

 

 

À propose de Chantal Poirier, nutritionniste :

Nutritionniste bientôt 20 ans, j’ai vu passer plusieurs modes, et j’ai même eu le temps d’en voir revenir sous des noms différents. Je n’aime pas les interdits absolus. J’aime manger, cuisiner, faire des découvertes. Je constate que souvent le problème réside dans ce qu’on ne mange pas plutôt que dans ce qu’on mange…consultez la suite ici 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s